Mes autres titres

 » Quarante-huit heures, cinquante peut-être, qu’est-ce donc dans toute une vie ?  Trois jours sur le calendrier qui bouscule une existence, sa stabilité et son lot de certitude. « 

Claire et Callum sont d’âge et de mondes différents. Tout semble les séparer. Pourtant, ils se retrouvent le temps d’une parenthèse inattendue. Savourant cette échappée douce loin de sa famille, Claire va entrainer Callum à la découverte des lieux cachés de Paris: leurs vies, leurs maux du passé vont se révéler au fil de leur déambulation, faisant naître une attirance mutuelle. Jusqu’au point de bascule.

Entre les palpitations d’un nouvel amour et la quiétude d’une vie qui s’est reconstruite, entre remords et regrets, y-a-t-il pour Claire un bon choix ?

Et vous, que feriez vous à sa place?

Le 11 mars 2011, un séisme d’ampleur exceptionnel secoue le Japon. Sans nouvelles de sa grand-mère disparue dans le Tōhoku, une photographe franco-japonaise part à sa recherche dans la zone sinistrée par le tsunami et les retombées nucléaires de la centrale de Fukushima.

Dans la petite enclave surveillée de Yokohama au début des années 1860, une geisha déchue divertit les membres de la communauté occidentale naissante, diplomates, négociants, acteurs de l’ouverture du Japon au monde. Elle se lie intimement à un illustrateur et caricaturiste anglais, associé à un célèbre photographe immortalisant le Japon ancestral en voie de disparition.

Les destins de leurs familles se croisent et s’entremêlent au fil de grands événements historiques, de tragédies et de rencontres amoureuses. Du passé et de la boue surgissent des vestiges, des images et une réflexion sur leur pouvoir, le choix d’occulter la mémoire ou la nécessité de la transmettre, l’attachement à la terre d’origine et aux racines constituantes de la personnalité.

Prix Femme Actuelle 2016, Prix du roman salon de Cosne-sur-Loire

ARTEMISIA, une plante pour éradiquer le paludisme, est le récit d’une formidable aventure humaine et scientifique autour d’une plante originaire de Chine qui guérit la malaria. Écrit à quatre mains avec Lucile Cornet-Vernet, fondatrice des Maisons de l’Artemisia à l’origine de ce projet qui est en train de bouleverser les avancées médicales dans la lutte contre ce fléau. Le paludisme tue chaque année un demi-million de personnes, dont une grande majorité d’enfants. 1 à 2 petits, principalement d’Afrique sub-saharienne, succombent chaque minute à cette terrible maladie.
Préface du Dr Jean-Louis Lamboray

Voici un éloge du voyage et déclaration d’amour à un lieu chéri de l’enfance: Les Calanques, chez Magellan & Cie, .